L’autorisation électronique de voyage et de séjour aux USA

Dans un contexte de lutte contre le terrorisme et de renforcement de la sécurité intérieure, les États-Unis ont mis en place dès 2009, une autorisation de voyage électronique : l’ESTA. Cette autorisation de séjour temporaire permet désormais aux ressortissants étrangers des 38 pays membres du VWP (Visa Waiver Program) de voyager aux USA sans faire de demande de visa.

Les formalités exigées pour un court séjour aux USA

Le département américain de la sécurité intérieure porte une attention particulière aux voyageurs qui souhaitent entrer sur le territoire national. Quelle que soit la raison de la visite aux États-Unis, il est systématiquement exigé d’avoir un passeport valide (passeport biométrique ou électronique) ainsi qu’une autorisation de séjour sur le sol américain. À ce titre, l’état américain a mis en place trois types d’autorisation : l’ESTA (Electronic System for Travel Authorization), le visa et la green card (ou carte verte).

Ici, nous allons nous pencher spécifiquement sur le document de voyage ESTA. Celui-ci permet de voyager aux États-Unis dans le cadre d’un séjour touristique ou professionnel (voyage d’affaires) pour une durée de 90 jours maximum, tout en étant exempté de visa américain. Par ailleurs, si votre entrée sur le sol américain ne concerne qu’un transit, vous serez également éligible à l’ESTA.

En outre, les autorités américaines imposent aux voyageurs d’avoir au préalable un billet aller-retour afin de prouver qu’ils n’ont pas pour projet d’immigrer aux États-Unis.

Les formalités liées à l’obtention du document ESTA sont plus simples et rapides que celles exigées pour le visa. Nul besoin de vous déplacer à l’ambassade des USA ou au consulat, vous devrez simplement effectuer une demande en ligne en remplissant un formulaire.

De quelle manière obtenir l’Autorisation électronique de voyage pour les USA ?

La demande d’autorisation électronique de voyage ne s’opère que sur internet. Pour l’obtenir, vous avez deux possibilités :

  • faire une requête sur le site officiel du gouvernement américain ;
  • procéder à une demande sur un site privé pour bénéficier d’une aide personnalisée.

Les plateformes présentent le document sous forme de questionnaire. Selon les sites, le document est traduit en plusieurs langues pour faciliter la démarche. Bien que les renseignements à fournir au sein du formulaire en ligne ne soient pas compliqués, nous vous conseillons de répondre à l’enquête dans un environnement calme afin de ne pas réaliser d’erreur, ce qui pourrait engendrer le refus de votre demande.

Le formulaire ESTA demande divers types d’informations. Par exemple, vous devrez fournir vos renseignements d’état-civil ou retranscrire certains éléments de votre passeport électronique ou biométrique (numéro de passeport, lieu de délivrance, date d’expiration, etc.). Dans un second temps, vous devrez préciser la raison de votre venue aux USA et répondre à des questions sur votre passé avec la justice ou sur votre santé actuelle. Il est déconseillé de mentir lors de cette étape, en effet, le Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis analyse toutes les réponses via des systèmes informatiques qui regroupent des millions de données. Si les ordinateurs repèrent une erreur, une incohérence ou même un mensonge, la demande d’autorisation ESTA sera tout simplement rejetée.

Dans l’hyptothèse, où vous auriez effectué une faute de frappe ou mal écrit votre numéro de passeport, vous aurez la possibilité de réaliser une nouvelle demande. Toutefois, vous devrez vous acquitter à nouveau des frais d’ESTA. Si votre ESTA est refusé du fait d’un mensonge, l’administration américaine est en mesure de vous bannir définitivement du programme d’exemption de visa.

Pour partir aux USA, il est conseillé de faire cette démarche plusieurs jours avant le projet de voyage. L’échéance maximum pour effectuer votre demande est 72 h avant votre départ.

Pour aller aux USA, est-il nécessaire d’avoir l’autorisation électronique de voyage sur papier ?

Comment son nom l’indique, l’autorisation électronique de voyage est un document immatériel, il n’y a pas de version papier comme c’est le cas pour le visa usa. Tout se passe sur votre passeport, du moment que ce dernier est bien valide. Un scan de votre pièce d’identité juste avant l’embarquement suffira à savoir si vous disposez de l’ESTA ou non.

Si les autorités américaines décident de vous délivrer l’ESTA, ce qui est le cas la plupart du temps, vous pourrez voyager aux États-Unis d’Amérique autant de fois que vous le souhaitez. Néanmoins, il faut impérativement que chaque séjour n’excède pas trois mois consécutifs.

Si vous prévoyez des vacances aux USA pour une durée supérieure, adressez-vous aux services consulaires afin de faire une demande de visa touristique. En revanche, cette formalité sera moins économique et prendra davantage de temps.