Définition et but du formulaire ESTA

Le Programme d’Exemption de Visa, aussi appelé Visa Waiver Program, est composé de 38 pays membres. Ce formulaire est un système électronique d’autorisation pour pouvoir passer les frontières américaines sans visa. Son but principal est de connaître à l’avance l’identité de tous les voyageurs à destination des USA. C’est un moyen pour renforcer la sécurité intérieure des États-Unis tout en facilitant les démarches administratives pour rentrer sur le sol américain.

Les conditions d’admissibilité et l’usage du formulaire ESTA

Le formulaire ESTA ne vise en aucun cas à remplacer le visa USA, les conditions d’accès à ces deux documents sont totalement différentes.

La durée du séjour aux USA est un élément clé pour déterminer s’il faut choisir entre ESTA ou visa. Si vous projetez de visiter les États-Unis d’Amérique moins de 90 jours consécutifs, vous serez probablement en mesure de demander l’ESTA. Toutefois, ce n’est pas le seul critère à prendre en compte, il faut également que le voyage aux USA ait un but touristique, professionnel (voyages d’affaires) ou encore soit dû à un transit.

L’accès au formulaire ESTA est limité à certaines nationalités. Pour pouvoir voyager aux États-Unis avec une autorisation de voyage temporaire, le ressortissant doit avoir la nationalité d’un des pays membres du VWP (Visa Waiver Program). Sur la liste des pays adhérents à ce dispositif figurent tous les pays de l’Union européenne, ainsi que le Japon ou encore la Nouvelle-Zélande. Si vous êtes donc ressortissant français et que vous prévoyez d’organiser un court séjour touristique aux USA, vous n’aurez pas besoin de faire une demande de visa USA.

La durée de validité du document ESTA est de 2 ans maximum. Toutefois, celle-ci dépend aussi de la validité de votre passeport. Si votre passeport biométrique ou électronique arrive à expiration avant la date de fin de l’ESTA, vous ne pourrez plus utiliser votre autorisation de voyage. La seule solution sera de procéder à un renouvellement de passeport dans un premier temps, puis d’effectuer une nouvelle demande en ligne.

Grâce au document ESTA, vous pouvez faire de multiples voyages sur le territoire américain. Veillez cependant à ce chaque séjour aux États-Unis soit inférieur à 90 jours.

Enfin, sachez que les autorités américaines ne délivrent des ESTA qu’aux voyageurs entrant aux USA par voies aériennes ou maritimes.

La demande ESTA USA est-elle gratuite ou payante ?

Le gouvernement américain a mis en ligne ce système pour faciliter les voyages des ressortissants des pays sous le Programme d’Exemption de Visa tout en garantissant la sécurité de son territoire. L’autorisation ESTA était donc gratuite afin que les voyageurs puissent s’adapter à cette nouvelle procédure.

Cependant, à partir du 8 septembre 2010, elle est devenu payante. Les demandeurs doivent s’acquitter d’une somme qui couvre les frais administratifs auxquels s’ajoutent une taxte touristique. Si vous faites votre demande ESTA via un site privé, vous devrez payer des frais supplémentaires au titre de l’assistance apportée tout au long de la démarche.

Toutefois, le formulaire ESTA reste plus économique que le visa américain. En effet, pour demander ce dernier, il vous en coûtera au minimum 160 $.

Où demander votre formulaire ESTA ?

Plusieurs sites sont disponibles pour vous procurer ce formulaire en ligne. Deux options s’offrent à vous :

  • faire votre demande sur le site officiel du gouvernement américain ;
  • effectuer une requête sur un site privé spécialisé, ce genre de plateforme vous offre en général un accompagnement personnalisé.

Quel que soit votre choix, le contenu du questionnaire en ligne sera le même. Il vous sera systématiquement demandé des informations sur : votre état-civil, le motif du voyage aux États-Unis, votre état de santé, votre passé judiciaire, etc.

Que faire si la demande d’autorisation ESTA est rejetée ?

Les cas de refus sont relativement rares, si cela vous arrive, vérifiez tout d’abord qu’il ne s’agit pas d’une erreur sur les informations communiquées (nom, numéro de passeport, etc.). Si effectivement, il s’agit d’une faute de frappe ou d’un oubli, il est possible d’effectuer une nouvelle demande.

Le refus peut également s’expliquer par un non-respect d’une des conditions d’admissibilité. Cela peut être le cas si vous envisagez de chercher du travail sur le territoire américain ou si vous souhaitez faire un stage aux USA. Dans ce cas-là, vous devrez procéder à une demande de visa auprès des autorités consulaires ou à l’ambassade des États-Unis.