Voyage aux États-Unis : tout savoir à propos de l’autorisation ESTA

Les États-Unis ne lésinent pas sur les moyens pour mener à bien la lutte contre le terrorisme. C’est dans cette logique de maintien de la sécurité intérieure que l’État américain a lancé le Visa Waiver Program, que l’on peut traduire en français par Programme d’Exemption de Visa. L’objectif de ce dispositif est de permettre aux autorités américaines de surveiller précisément les profils de voyageurs qui souhaitent voyager aux USA tout en facilitant les formalités d’entrée sur le sol américain. C’est dans le cadre de ce programme, qu’est apparue l’autorisation ESTA (Electronic System for Travel Authorization). Ce document de voyage permet désormais à certains ressortissants étrangers de voyager aux États-Unis d’Amérique et permet de s’affranchir d’une demande de visa à l’ambassade américaine.

 

L’ESTA : une autorisation qu’il ne faut pas confondre avec le visa

Savez-vous qu’il existe plus d’une centaine de visas pour se rendre aux USA ? Avec tout ça, difficile de s’y trouver. Si vous vous rendez aux Etats-Unis pour la première fois, sachez que depuis 2009 l’autorisation ESTA vous permet de voyager sans visa traditionnel.

Pour obtenir un visa USA, vous devez vous rendre dans une ambassade américaine ou au consulat et fournir un dossier complet afin de justifier votre projet de séjour aux États-Unis. En parallèle, pour finaliser la demande de visa, il faut s’acquitter de frais administratifs. À titre d’exemple, les autorités américaines imposent de payer 152 $ pour un visa touristique.

À contrario, la demande d’ESTA se fait entièrement en ligne. Comme il s’agit d’une autorisation, ne soyez pas étonné si vous faites l’objet d’une vérification rigoureuse que ce soit au niveau du formulaire, mais aussi quand vous vous présentez devant les douaniers. Il est déjà arrivé que des voyageurs aient fait l’objet d’un refoulement même avec une autorisation ESTA en bonne et due forme.

Par ailleurs, les conditions d’usage du visa et de l’ESTA ne sont pas du tout les mêmes.

 

Quand utiliser l’autorisation ESTA pour les États-Unis ?

L’autorisation de voyage sans ESTA n’est disponible que pour les ressortissants des 38 pays membres du Programme d’Exemption de Visa. Avant de demander votre autorisation ESTA, vous devez donc vérifier si le pays qui vous a délivré votre passeport participe bien au programme. Si vous êtes ressortissant français, rassurez-vous, vous êtes bien admissible à ce dispositif.

Le document ESTA n’est délivré que dans des conditions bien spécifiques de séjour. L’administration américaine a défini trois situations dans lesquelles il est possible de demander un ESTA :

  • séjour touristique ;
  • voyages d’affaires ;
  • transit.

De plus, l’ESTA est une autorisation de séjour temporaire, c’est-à-dire qu’elle est réservée exclusivement aux séjours aux USA de 90 jours maximum. Au-delà de cette limite, le voyageur doit faire une demande de visa auprès des services consulaires.

En outre, avant de procéder à la demande en ligne, assurez-vous bien d’avoir un passeport valide (uniquement passeport biométrique ou électronique). Le cas échéant, faites une demande de renouvellement de passeport en vous rendant dans votre mairie.

Pour faire la demande d’ESTA, il est demandé de remplir un rapide formulaire en ligne. Vous pouvez trouver ce questionnaire sur le site officiel du gouvernement américain ou bien sur une plateforme privée qui vous accompagnera dans cette démarche.

L’autorisation est immédiatement effective après son obtention et est utilisable pendant deux ans. Durant cette durée de validité, le certificat ESTA permet autant de va-et-vient que vous le souhaitez, dans la limite de la durée légale de séjour (90 jours).

Les limites de l’ESTA USA

Tout d’abord, sachez que la demande d’ESTA USA est payante, à raison de 14 $ pour les frais de traitement et les frais d’accompagnement si vous faites appel à un service privé.

L’ESTA est valable deux ans à compter de la date d’émission, cependant, si votre passeport expire avant cette échéance, l’autorisation ne sera plus valable et vous ne pourrez donc plus aller aux USA sans visa. La seule solution sera de faire une nouvelle demande et repayer les frais qui en découlent.

Pour finir, le gouvernement américain s’octroie le droit de vous retirer votre autorisation ESTA à tout moment, en particulier si vous avez commis des infractions majeures envers la loi dans le pays. Il est par exemple interdit de suivre une formation ou bien de chercher un travail si vous êtes entré aux USA avec un ESTA.

Enfin, précisons que l’ESTA USA ne garantit en aucun cas votre accés au pays de l’Oncle Sam. Seuls les agents du poste-frontière sont en capacité d’approuver votre entrée sur le territoire national.