Le document ESTA est-il obligatoire pour se rendre aux USA ?

Depuis le début de l’année 2009, tous les résidents des pays attributaires du Programme d’Exemption de Visa (Visa Waiver Program) doivent demander une autorisation de voyage pour voyager aux USA. Dans le cadre de cette procédure, ils doivent remplir le formulaire ESTA, disponible exclusivement en ligne. Cette autorisation de voyage a cependant quelques spécificités, elle ne s’applique qu’aux séjours aux USA de 90 jours maximum, il peut s’agir d’un voyage d’affaires ou d’une visite touristique.

Les différentes autorisations de voyage aux USA

Toute entrée sur le territoire américain est soumise à une autorisation. Dans cette optique, les autorités américaines mettent à disposition des ressortissants étrangers trois autorisations de séjour :

  • la carte de résident permanent. Appelée green card ou carte verte, cette dernière permet de vivre et travailler aux États-Unis durablement ;
  • le visa américain. En réalité, il existe des dizaines de visas, chacun s’applique à un cas spécifique et a ses propres caractéristiques en matière de durée de validité ou de renouvellement. Les plus communs sont le visa touriste, travail et étudiant, ils correspondent respectivement au visa B2, H1B et F1.
  • le document ESTA. Il s’agit d’une autorisation de séjour temporaire qui ne s’applique qu’à 38 nationalités.

Penchons-nous sur cette dernière l’autorisation puisque c’est la plus fréquente et la plus accessible.

Document ESTA : obligatoire ou pas ?

Le document ESTA (Electronic System for Travel Authorization) a été créé par le DHS (Département de la Sécurité intérieure des États-Unis) dans le but de renforcer les mesures de sécurité liées aux entrées sur le territoire américain. De plus, elle permet de soulager l’administrative américaine en réduisant les formalités pour séjourner aux USA.

Si vous projetez de partir aux USA pour visiter New-York, découvrir l’Ouest américain ou encore faire un roadtrip dans tout le pays, vous devrez obligatoirement faire une demande d’ESTA. En effet, quel que soit le lieu de visite, le document ESTA s’applique à tous les voyages touristiques, à condition que leurs durées n’excèdent pas 90 jours consécutifs. Il en est de même si vous allez aux USA pour signer un nouveau contrat juteux ou visiter votre meilleur client, sachez que le voyage d’affaires est aussi concerné par l’autorisation ESTA.

Le raison du séjour est un élément essentiel pour déterminer si l’autorisation de séjour temporaire s’applique à votre cas, mais ce n’est pas la seule caractéristique à prendre en compte. Avant de demander votre ESTA, vérifiez que votre pays est bien présent dans la liste des pays membres du Visa Waiver Program. Si vous êtes ressortissant français ou européen, nous vous rassurons, vous êtes bien éligible à l’ESTA.

En revanche, si vous avez la double nationalité d’un des pays suivants (Irak, Iran, Libye, Syrie, Somalie, Souda, Yémen), l’administration américaine refusera probablement de vous accorder l’autorisation de voyage aux États-Unis. La demande de visa vous sera donc obligatoire pour partir aux États-Unis. Pour plus de détails sur cette démarche, n’hésitez pas à contacter le consulat ou l’ambassade américaine.

Enfin, pour choisir votre autorisation de voyage, il faut tenir du moyen de transport par lequel vous arrivez au pays de l’Oncle Sam. Si vous arrivez sur le territoire national par avion ou par bateau, l’autorisation électronique est obligatoire. Si en revanche, vous accéder aux États-Unis d’Amérique par voie terrestre, les agents du poste-frontière demanderont de remplir le formulaire  I-94W.

 

Obtention de l’ESTA USA obligatoire

La demande d’un ESTA USA se fait via un formulaire à remplir en ligne, par le voyageur concerné ou par un tiers. Le formulaire ESTA est composé de plusieurs champs à renseigner en liens avec :

  • l’état-civil (nom, prénom, date de naissance, etc.) ;
  • le passeport (date de délivrance, pays d’émission, numéro de passeport…) ;
  • le motif du séjour aux USA ;

Le questionnaire ESTA se termine par une série de 9 questions à répondre par oui ou non. L’objectif de cette partie est simplement de permettre au service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis de juger si vous représentez un risque d’atteinte à la sécurité intèrieure du pays. À titre d’exemple, il vous sera demandé si vous avez des antécédents judiciaires ou si vous avez déjà voyagé dans un des pays du « Muslim Ban » cités au-dessus.

Pour effectuer votre demande, vous avez le choix entre remplir le formulaire sur le site officiel du gouvernement américain ou sur un site privé vous apportant un service d’aide personnalisée.

Lorsque vous avez terminé de répondre à l’ensemble des questions posées, vous devrez vous acquitter des frais d’ESTA. Une fois que vous avez réglé la somme due, votre dossier est officiellement transmis aux autorités américaines.

À ce stade, il est simplement demandé d’attendre au maximum 72 heures pour avoir une réponse quant au statut de votre demande en ligne.

Admission ESTA : les différents statuts

Si une autorisation ESTA est approuvée, vous pouvez voyager aux USA sans limite pendant deux ans ou à l’expiration du passeport biométrique ou électronique, si celui-ci arrive à terme avant. La seule condition réstrictive est la durée du séjour, qui doit être impérativement être inférieure ou égale à 90 jours.

La possession d’une autorisation ESTA ne veut pas dire nécessairement que le voyageur est admissible aux USA. Elle permet seulement d’embarquer à bord d’une compagnie aérienne ou d’une compagnie maritime. Seuls les officiers d’immigration peuvent se prononcer pour vous faire passer la frontière.

Il arrive que le statut de votre demande soit « en instance », cela signifie que votre dossier fait l’objet d’une vérification plus approfondie ou que le nombre total de demande est élevé. Si cela vous arrive, sachez qu’un avis définitif est rendu dans les 72 heures qui suivent.

Enfin, une autorisation ESTA refusée n’est pas une interdiction définitive de séjour sur le territoire américain. Une nouvelle demande peut être réalisée en cas d’erreur ou d’oubli, sinon, une demande de visa peut être adressée aux services consulaires ou à l’ambassade des USA.