Les différents visas pour les USA : touristique, travail et étudiant

Dans le cadre d’un voyage affaires ou pour un voyage touristique, si votre séjour dépasse les 90 jours aux États-Unis, vous devez impérativement avoir un visa, et ce, même si vous êtes citoyen d’un pays bénéficiaire du programme d’exemption de visa. Ceux qui désirent travailler ou étudier aux USA, doivent répondre à la même exigence. Il existe deux types de visas aux États-Unis d’Amérique : la green card (carte verte) pour les séjours permanents et le visa non-immigrant pour les séjours temporaires. Nous allons nous pencher dans cet article sur cette dernière catégorie. Aux USA, il existe en effet une multitude de visas non-immigrant, dont la validité varie de plusieurs mois à plusieurs années et qui permettent aux ressortissants étrangers d’être en situation régulière. Ce type de visa vous sera indispensable avant d’entrer aux États-Unis, que ce soit pour du tourisme, pour travailler pour étudier.

 

Quel visa pour les étudiants ?

Le visa F-1 est celui des étudiants qui sont inscrits dans les universités américaines ou qui veulent étudier dans les écoles. Au préalable, il faut s’inscrire dans un établissement scolaire qui devra vous délivrer un formulaire I-20. Ce document vous permettra d’être inscrit à la base de données SEVIS, sans quoi vous ne pourrez pas obtenir votre visa usa. Vous devrez par la suite vous rendre à l’ambassade ou au consulat américain pour l’obtention de votre visa.

Le gouvernement américain a fixé le coût de ce visa à 160 dollars.

 

Quel visa pour travailler aux USA ?

Pour ceux qui désirent vivre et travailler aux Etats-Unis sans la carte verte, l’obtention d’un visa-non immigrant est indispensable. Un des visas les plus convoités et qui répond à la préoccupation des travailleurs est le Visa H-1B.

Ce type de visa est particulièrement difficile à avoir, l’État américain cherche en effet à favoriser en priorité ses citoyens sur le marché du travail. Sachez que, d’une part, il est soumis chaque année à un quota maximum, et d’autre part, il nécessite le parrainage du futur employeur. Si vous partez au pays de l’Oncle Sam sans avoir trouvé un travail au préalable, il vous sera donc impossible d’obtenir ce visa travail. En revanche, il est d’usage que l’entreprise d’accueil prenne en charge les frais de visa imposé par les autorités consulaires, cette procédure ne vous coûtera donc rien.

Si vous obtenez le visa H1-B, vous pourrez travailler légalement aux USA pendant 3 ans, de plus, vous avez possibilité de le renouveler une fois.

Le prix de ce visa est légèrement supérieur à celui du visa touriste et étudiant. Pour l’obtenir, il faudra s’acquitter d’une somme de 190 dollars.

 

Séjour touristique aux USA : quel visa ?

Si vous souhaitez mettre en oeuvre un long projet de tourisme afin de découvrir toutes les facettes des États-Unis, il sera nécessaire de demander un visa B-2. Pour acquérir ce document de voyage, il faudra prouver la raison de votre venue aux USA. Dans un premier temps, vous devrez remplir le formulaire DS-160, une fois cette formalité effectuée, vous serez convoqué à un entretien à l’ambassade des États-Unis. Pensez donc à vous munir de pièces justificatives permettant de prouver que votre séjour aux USA est limité dans le temps et que disposez de suffisamment de ressources financières pour subvenir à vos besoins jusqu’à votre retour.

Par ailleurs, le visa B-2 peut être également utilisé pour rendre visite à votre famille ou encore pour suivre un traitement médical.

La durée de validité du visa touristique peut aller jusqu’à 10 ans maximum, cependant, chaque séjour aux États-Unis ne doit pas excéder 6 mois.

Au même titre que le visa étudiant, pour obtenir un visa B-2, une somme totale de 160 $ vous sera demandée.