États-Unis : le rôle du Department of Homeland Security

Le Department of Homeland Security (DHS), que l’on peut traduire en français par département de la Sécurité intérieure, est un département du gouvernement fédéral des États-Unis d’Amérique. Mis en place en 2002, suite à l’instauration de la loi sur la sécurité intérieure (Homeland Security Act), le principal objectif du DHS est d’assurer la sécurité intérieure du pays. Pour cela, il supervise une dizaine d’agences gouvernementales ayant chacune des missions bien spécifiques.

Les missions du Department of Homeland Security

La mission principale du Department of Homeland Security est de protéger la nation américaine contre toutes les formes de menaces. Pour mener à bien cette immense tâche, elle s’appuie sur un effectif total de plus de 240 000 employés, évoluant dans des secteurs très variés, tels que la protection des frontières, l’aviation, la cybersécurité, etc. Cette organisation nécessite un budget phénoménal : en 2018, le budget total du Department of Homeland Security s’élevait à un peu plus de 44 milliards de dollars.   

Les missions du Department of Homeland Security s’articulent autour de 5 axes principaux :

  • la prévention du terrorisme et le renforcement de la sécurité ;
  • la sécurisation des frontières ;
  • l’application des règles en matière d’immigration ;
  • la protection de l’espace virtuel ;
  • la prévention et la protection contre tout type de catastrophe.

L’organisation du DHS

Le DHS comprend aujourd’hui 14 bureaux gouvernementaux :  

  • l’U.S. Customs and Border Protection (Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis) ;
  • la Science and Technology Directorate (Direction de la science et de la technologie) ;
  • la Federal Emergency Management Agency (Agence fédérale des situations d’urgence) ;
  • le Management Directorate (Direction de la gestion) ;
  • la National Cyber Security Division (Bureau de la cybersécurité et des communications) ;
  • le Federal Law Enforcement Training Center (Centres de formation fédéraux chargés de l’application de la loi) ;
  • l’United States Coast Guard (Garde côtière américaine) ;
  • le Countering Weapons of Mass Destruction Office (Bureau de lutte contre la prolifération des armes de destruction massive) ;
  • l’Office of Intelligence and Analysis (Bureau du renseignement et de l’analyse) ;
  • l’U.S. Citizenship and Immigration Services (Services de la citoyenneté et de l’immigration) ;
  • l’United States Immigration and Customs Enforcement (Service d’immigration et de la douane) ;
  • l’United States Secret Service (Services secrets américains) ;
  • la Transportation Security Administration (Administration pour la sécurité des transports des États-Unis) ;
  • l’Office of Operations Coordination (Bureau de la coordination des opérations).

Pour un fonctionnement optimal, le DHS travaille en étroite collaboration avec certaines agences de la communauté du renseignement (CIA, FBI, NSA, etc.).

Drapeau américain
Drapeau américain DHS

Le Department of Homeland Security et l’ESTA

Au titre de sa mission principale de maintien de la sécurité intérieure, le Department of Homeland Security est chargé de surveiller tous les flux migratoires sur le territoire américain. Dans cette logique, le DHS est notamment chargé de délivrer les ESTA (Electronic System for Travel Authorization).

Qu’est-ce que l’ESTA ?

L’ESTA est une autorisation électronique de voyage permettant de voyager aux États-Unis sans visa. Elle n’est délivrée qu’aux citoyens des pays membres du Visa Waiver Program (VWP) séjournant pendant 90 jours maximum, pour un séjour touristique, un voyage d’affaires ou un transit.

Pour s’assurer que les ressortissants étrangers candidats à l’ESTA ne représentent pas un danger pour la sécurité intérieure du pays ou qu’ils ne souhaitent pas immigrer, le DHS a mis en place le formulaire ESTA.

Le formulaire ESTA

Ce formulaire en ligne est accessible sur le site officiel du gouvernement américain ou sur certaines plateformes privées.

Pour le compléter, il est tout d’abord demandé de communiquer des informations d’identité du voyageur figurant sur le passeport électronique ou le passeport biométrique. Il faudra ensuite renseigner quelques informations sur le séjour aux États-Unis. Enfin, le formulaire se conclut par un questionnaire. Ces questions sont essentielles pour le Department of Homeland Security, puisqu’elles permettent d’identifier directement les ressortissants présentant une menace. À titre d’exemple, il est demandé si le voyageur a déjà eu des condamnations juridiques ou s’il a déjà voyagé dans l’un des États du Muslim Ban (Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen). Si le demandeur d’ESTA répond “oui” à au moins une des 9 questions, le Department of Homeland Security rejettera d’emblée sa demande en ligne.

Le Department of Homeland Security est également chargé de délivrer, via l’USCIS, la fameuse green card (carte verte), qui n’est autre que la carte de résident permanent.