Dans quels cas l’autorisation ESTA est-elle obligatoire ?

Instaurée en 2009, à la suite du Programme d’Exemption de Visa (Visa Waiver Program), l’autorisation ESTA visa à remplacer le visa pour certains types de séjours aux USA. Voyons dans quelles conditions le voyageur qui souhaite partir aux USA, doit faire une demande d’ESTA plutôt que de visa américain.

Objectif de l’autorisation ESTA

Pour renforcer la surveillance sur le territoire américain, les autorités ont mis en ligne cette nouvelle procédure afin de connaître à l’avance les personnes susceptibles de mettre en danger la sécurité des États-Unis. Le formulaire ESTA (Electronic System for Travel Authorization) fait partie d’un système informatique sécurisé. Ainsi, les autorités américaines peuvent étudier précisément le profil des ressortissants étrangers souhaitant séjourner sur le sol américain et prendre les initiatives adéquates en fonction de leur niveau de dangerosité. Par ailleurs, l’autorisation ESTA ne garantit pas l’admission sur le pays de l’Oncle Sam, il s’agit d’une première vérification. En effet, un contrôle supplémentaire est généralement opéré par les officiers d’immigration au poste-frontière. Cette mesure permet de détecter des personnes indésirables sur le territoire et qui n’auraient pas été signalé au préalable par le système informatique.

Autorisation ESTA : quelles conditions pour la demander ?

La durée du voyage

Contrairement au visa USA, l’autorisation ESTA ne concerne que les séjours aux États-Unis d’Amérique de courte durée (90 jours maximum). Les autorités américaines sont très strictes à propos de cette limite, si le voyage dépasse 1 jour de plus, la demande de visa est alors obligatoire.

La durée du séjour aux USA, n’est pas le seul critère pour déterminer si l’autorisation ESTA est obligatoire ou non, il faut tenir compte également du motif du voyage.

La raison du séjour aux États-Unis

Les autorités américaines obligent les voyageurs à demander le document ESTA lors de trois types de séjours :

  • séjour touristique (autotour, roadtrip, visite familiale, etc.) ;
  • voyages d’affaires (conférence, signature d’un contrat, visite d’un client…) ;
  • transit.

La nationalité du voyageur

38 nationalités sont admises à l’exemption de visa. Pour être admissible à l’ESTA, il faut impérativement être citoyen d’un pays membre du dispositif Visa Waiver. Dans la liste des états adhérents à ce programme, figure principalement les pays occidentaux (pays de l’UE, Japon, Australie, Nouvelle-Zélande, etc.). Si vous êtes un ressortissant français, vous êtes donc éligible à l’autorisation électronique ESTA.

Le mode d’entrée sur le sol américain

Le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis délivrent le document ESTA uniquement en cas d’entrée sur le territoire par voie aérienne ou maritime. Si un ressortissant étranger prévoit d’aller aux USA par voie terrestre, via le Méxique ou Canada, il devra remplir le formulaire papier I-94W.

Si toutes ces conditions sont réunies, le formulaire ESTA sera alors indispensable pour visiter les États-Unis.

 

Avantage de la fiche ESTA par rapport au visa classqiue

Bien que l’ESTA présente un caractère « obligatoire », il n’en reste pas moins qu’elle présente beaucoup d’avantages par rapport au visa.

D’une part, elle permet de voyager aux États-Unis avec beaucoup plus de flexibilité. En effet, il est possible de faire sa demande d’autorisation jusqu’à 72h avant l’embarquement, ce qui est totalement inconcevable avec le visa, qui nécessite plusieurs semaines pour l’obtenir.

La demande d’ESTA est aussi beaucoup plus pratique, pour l’obtenir tout se fait à distance et en quelques clics. Pour solliciter un document ESTA, il est simplement demandé de remplir un questionnaire en ligne. Pour accéder à ce formulaire ESTA, il vous suffit de consulter le site officiel du gouvernement américain ou tout site privé spécialement dédié à l’ESTA. En aucun cas, il sera demandé de se déplacer à l’ambassade américaine, comme cela est exigé pour le visa.

En plus d’un gain de temps, l’autorisation de séjour temporaire permet également d’économiser de l’argent. Pour information, la demande d’un visa touristique ou affaires coûte en moyenne 160 dollars. Le prix de l’ESTA, quant à lui, est d’une dizaine de dollars, voire légèrement plus si vous faites appel au service d’une compagnie privée pour l’obtenir.

Cependant, attention avant de remplir le formulaire en ligne, assurez-vous bien d’être en possession d’un passeport valide. Il peut s’agir d’un passeport biométrique ou électronique. Si la date d’expiration de celui-ci est déjà atteinte, la demande en ligne d’ESTA sera totalement inutile puisque l’État américain exige d’avoir un passeport à jour pour séjourner légalement au pays de l’Oncle Sam.